lundi 22 décembre 2014
314712 visiteurs
Rechercher ouvrage par titre par auteur

Toutes nos nouveautés

Nos dernières parutions


L'Au-delà inattendu

Katy Pellissier


Histoires à plumes, à poils et à piquants

Martine SOMBRUN-TESNIÈRE

 

La Mawuda du XXIe siècle, victime du mariage forcé

Salah-Eddine ABBASSI
 
Sciences humaines
Etude
-5 %
 18.05 € 19.00 €
Envoi sous 48 heures
« Le mot Mawuda fait référence à l’époque préislamique où les petites filles étaient enterrées vivantes par les parents honteux d’avoir une fille au lieu d’un garçon, car la succession s’effectuait spécifiquement à travers les hommes. »
 
Avec cette allusion à la mawuda, Salah-Eddine Abbassi nous rappelle que le mariage forcé est lui aussi une pratique ancestrale prenant ses racines dans la tradition et une interprétation erronée de la religion.
Dans un contexte de respect des origines ethniques et des règles morales et traditionnelles du pays natal, certains parents immigrés appliquent une pression familiale sur leur fille et acceptent de perpétuer ce qui, comme le souligne l’auteur, « reste un viol prémédité et répété, la réalité méconnue des victimes de mariage forcé, murées dans la loi du silence et la non-reconnaissance de la société ».
Ce phénomène continue de toucher aujourd’hui de très nombreuses jeunes femmes issues principalement de la culture maghrébine, et pose de nombreuses questions. Quelles sont les conséquences psychiques du mariage forcé sur une femme, sur le couple uni de force et sur les enfants nés d’une telle union ? Et sur la société en général ? Les parents ont-ils conscience de la gravité de leurs actes ? Mais aussi : quelles attitudes peut avoir la jeune fille face au mariage forcé ? Comment aider les professionnels de la santé et du social à faire face à de telles situations ?
 
184 pages
Extrait

Le mariage peut prendre différentes couleurs et formes, et devenir mariage blanc, arrangé, forcé et dernièrement mariage gris. Malgré de nombreuses tempêtes médiatiques, le drame du mariage forcé n’apparaît souvent dans les journaux qu’à la rubrique des faits divers. En effet, peu de cas de victimes sont dévoilés par les médias : bien qu’il y ait une réalité de terrain, cette dernière est souvent faussée par une vision tubulaire pour répondre à des besoins politiques, avec un regard centré sur l’immigration et les suspicions de mariages blancs. Pourtant, comme le souligne Madeline Lamboley, doctorante à l’École de criminologie de l’Université de Montréal sur cette question : « Il s’agit d’un phénomène souterrain, dramatique et dont on ne soupçonne pas l’ampleur ».
Cette pratique qui touche des jeunes filles françaises issues de l’immigration – et également des hommes, bien que de façon minoritaire – constitue une véritable atteinte aux droits fondamentaux de la République française. Les normes interétatiques mentionnent que les gouverneurs d’états démocratiques doivent assurer la protection de leurs gouvernés et mettre en action toutes les mesures nécessaires à la prévention des troubles pouvant menacer ou nuire à leurs citoyens. La République française va dans ce sens, avec sa devise « liberté, égalité, fraternité » et ses valeurs « Égalité, Mixité et Laïcité ». Elle revendique ses devises, non seulement en tant qu’emblèmes, mais dans le but d’inspirer une vie meilleure dans une société exemplaire et respectueuse des droits de l’homme. Grâce à ces valeurs et principes sociaux, la liberté en France a connu une ampleur importante, à tel point qu’on parle aujourd’hui de projets de mariage des personnes de même sexe, de conférer l’autorité parentale aux homosexuels, et de nouveaux statuts tels que « co-père et co-mère », etc. On s’aperçoit quotidiennement que les pratiques de la liberté sont garanties par des législations, quelques projets de loi ainsi que par des incitations à mettre en action des engagements et accompagnements sur le terrain.
 


Cette page a été consultée 1479 fois

© Avril 2007 - Décembre 2014 - Les 2 Encres
Toute reproduction de ce site est interdite sans autorisation expresse de la société Les 2 Encres
Plan du site - Mentions légales