vendredi 31 Octobre 2014
307322 visiteurs
Rechercher ouvrage par titre par auteur

Toutes nos nouveautés

Nos dernières parutions


L'âme dans le vestiaire (commande pour la France)

Ève-Lyne MONNIÉ


L'Au-delà inattendu

Katy Pellissier

 

Chemins de détours

François BOIVIN
 
Lignes de vie
Témoignage
-5 %
 19.00 € 20.00 €
Envoi sous 48 heures

Acheter le livre en fichier numérique sur amazon kindle (PDF)

Le droit chemin conduit dans le mur : il est mortel.

Le détour est vivant. C’est en le pratiquant que nous accédons, d’instinct, à l’essence des grands repères moraux qui caractérisent l’« Humain ». Pour peu que nous soyons curieux et habités d’une exigeante liberté de pensée, c’est à cet endroit que réside la chance de nous forger une âme et de définir le Sens de notre vie.
Chemins de détours prolonge et approfondit le parcours ébauché dans Chemins privés. Balançant entre humour et gravité, l’auteur nous fait pénétrer, au prix d’une surprenante sincérité, dans son « univers » : échappées extrêmes qu’il éclaire et personnalise de son regard à la fois acéré et chaleureux. Une fois encore, suspense, surprise et émotion sont au rendez-vous de ce deuxième ouvrage livré « à fleur de peau ».
 
240 pages.
 
Extrait

 Au Bénin

On m’avait attribué un 4x4 avec un chauffeur pour que je puisse visiter la région. Ce garçon, qui m’appelait « mon docteur », par analogie aux missionnaires (mon père), se montra très complaisant et de charmante compagnie. Il avait à cœur de me faire visiter les sites les plus marquants, tout en me gratifiant de sages recommandations ! Je l’utilisai, sans modération, pour m’imprégner, à vie et à mort, des envoûtements de ce continent qui charme mais aussi peut broyer les aventuriers de mon genre, un peu trop téméraires. Cet après-midi-là, en plein "cagnard", je l’invitai à me conduire aux chutes de Banfora. Mouillé de transpiration, car le véhicule n’était pas climatisé, je découvris, avec délice, dans un décor verdoyant, la magnifique cascade qui se déversait dans un plan d’eau d’une grande limpidité. Aussitôt, je décidai de « tomber les vêtements » et de m’y régaler d’un bon bain. Mon chauffeur, effrayé, me supplia de ne pas mettre mon projet à exécution.

 

– N’y va pas, mon docteur, surtout, n’y va pas ! Le lac est plein d’esprits maléfiques qui vont te tuer !
À peine avait-il terminé de me mettre en garde que je nageais dans l’eau vivifiante et fraîche. Planté comme un totem sur la rive, il m’observait, consterné. Je me souviens de ses gros yeux, blancs de terreur et de consternation, à l’approche d’un tel malheur. Mort de rire, je sortis du bassin et, le tançant d’un air crâne, lui lançai :
– Tu vois bien qu’ils ne m’ont pas "bouffé", tes esprits mauvais !
Il n’avait plus envie de rire et de m’expliquer quoi que ce soit. La bouche résolument verrouillée, il ne me gratifia plus du sonore « rire africain », dont le "râtelier", dans son impeccable alignement de blancheur, me charmait et me rendait secrètement jaloux.
Enfin devenu plus sage, et le chauffeur ayant décidé de ne plus me véhiculer, je profitai des derniers jours pour travailler, seul dans ma chambre, le "Traité des Maladies Exotiques" que j’appris sur le bout du pouce, avant de rejoindre Natitingou, au Bénin, où un jeune médecin d’Agen terminait sa mission au poste qui m’était dévolu, dans le cadre de la coopération militaire. Il m’initia, avec beaucoup de professionnalisme, aux activités et projets en cours, notamment la construction d’une léproserie, avec l’aide de La "Fondation Raoul Follereau" à qui je suis heureux de rendre hommage aujourd’hui. Le moment venu, il me laissa seul maître à bord, avec des responsabilités qui me parurent gigantesques.
 

 


Cette page a été consultée 1270 fois

© Avril 2007 - Octobre 2014 - Les 2 Encres
Toute reproduction de ce site est interdite sans autorisation expresse de la société Les 2 Encres
Plan du site - Mentions légales